Prêt hypothécaire

Crédit hypothécaire en Belgique


Particuliers ou professionnels ont tous le droit de bénéficier d’un prêt hypothécaire lorsqu’ils ont en leur possession un bien immobilier au minium. En effet, il s’agit d’une importante transaction impliquant de grosses sommes d’argent à utiliser uniquement pour un sérieux projet. L’emprunteur doit ainsi mettre en hypothèque un ou plusieurs biens immobiliers qui constituent son patrimoine. Cela permet de rassurer la banque qu’elle pourra toujours récupérer son argent si jamais vous n’êtes pas en mesure de régler votre mensualité. Dans ce cas, la banque va saisir l’établissement que vous auriez mis en hypothèque. C’est pour cette raison qu’il est toujours nécessaire de bien étudier votre capacité d’emprunt et de remboursement. A vrai dire, lorsque vous bénéficiez d’un emprunt hypothécaire, vous n’allez pas uniquement régler le capital, mais aussi payer les intérêts.

Les avantages du prêt hypothécaire

Tous les propriétaires d’un bien immobilier au minimum, qu’il soit un particulier ou un professionnel, peuvent obtenir du crédit hypothécaire afin de financer de nouveaux projets, faire de nouveaux achats ou rembourser un crédit en cours. Ainsi, il est possible d’en bénéficier à raison d’un prêt immobilier, un crédit consommation, un rachat de crédit, un prêt personnel ou d’un crédit auto.

Par ailleurs, le prêt hypothécaire accorde aussi plusieurs avantages fiscaux et une assurance est également liée à ce genre de crédit, permettant ainsi de compenser les dépenses de l’emprunteur. Il ne faut pas oublier que la banque va étudier plusieurs critères avant d’accorder la somme demandée par l’emprunteur. Cela dit : le revenu mensuel net, la quotité (rapport entre le montant emprunté et la valeur de l’habitation en fonction de l’évaluation effectuée par l’institution financière) et le taux d’intérêt ainsi que la durée du prêt sont les points essentiels qui seront pris en considération.

Par ailleurs, le bénéficiaire d’un crédit habitation aura droit à une déduction habitation unique et propre. C’est-à-dire que le logement sera considéré comme unique pour le cas des emprunteurs ne disposant pas d’une autre habitation. Sinon, une habitation propre est celle que le possesseur occupe déjà. Ceci est valable pour le titulaire d’un droit de superficie ou l’usufruitier. En ce qui concerne les mariés ou cohabitant légal, le couple doit occuper l’habitation ensemble.

Le bonus logement, c’est quoi ?

Demander un emprunt hypothécaire, dans le but de financer une construction d’habitations ou à raison de l’achat immobilier, permet de bénéficier d’une réduction d’impôt. Cette réduction est convertible en crédit d’impôt et est dénommé chèque habitat. Ce sera les revenus nets imposables des personnes qui détermineront le montant du chèque. Afin d’en bénéficier, il faut que l’emprunt porte sur l’achat d’une habitation dont la duré minimale est de dix ans. Il doit également occuper l’habitation qui sera et restera propre. Enfin, un logement unique sera exigé, ne permettant pas ainsi à son propriétaire de posséder d’autres habitations. Dans d’autres régions, d’autres conditions sont également à respecter pour bénéficier de la réduction d’impôt.

Coût du prêt hypothécaire

Lorsqu’on veut contracter un prêt hypothécaire, il faut prévoir quelques frais dont les droits d’enregistrement, le droit d’hypothèque, les honoraires du notaire et les frais d’acte. Il est possible de les calculer soi-même, mais plusieurs particuliers décident aussi de passer par un courtier professionnel pour être sûr de sa simulation crédit.

En principe, le prêteur passe d’abord par la constitution d’un dossier complet avant d’accorder du prêt à tempérament à ses clients. Un expert se chargera ainsi de la vérification de la valeur du bien dont vous disposez. Il ne faut pas hésiter à demander le coût de ces frais de dossier et d’expertise, car on ne peut pas les récupérer au cas où le crédit ne se ferait pas. En ce qui concerne les honoraires et les frais de notaire, ils sont tarifés de manière réglementaire. En effet, l’emprunteur aura besoin d’un notaire pour rédiger le compromis de vente et l’acte d’achat du bien. Il est également possible de lui confier toutes autres recherches notariales et c’est également grâce à un notaire que l’emprunteur peut être en contact avec celui du vendeur. Enfin, il faut aussi penser aux droits perçus par l’Etat. Il s’agit des taxes qui couvrent les droits d’enregistrement, le droit d’hypothèque et celui de timbre et la TVA.

Quel taux choisir ?

Lors de la souscription à un crédit, l’emprunteur doit choisir entre le taux fixe et le taux variable. Ce dernier est assez dangereux, car le taux de base est ajusté aux échéances prévues contractuellement, selon l’évolution d’un indice de référence lié à l’évolution des taux d’intérêt du marché. Néanmoins, il faut noter que le taux d’intérêt variable peut aussi être plus bénéfique. D’un autre côté, le taux fixe qui sera établi à la souscription du crédit s’appliquera durant toute la durée du crédit. Il est beaucoup plus intéressant lorsque les taux sont bas. Si vous n’êtes pas certains de pouvoir prendre la meilleure décision concernant les taux d’intérêts, votre courtier saura vous aider à y arriver.

Avant de passer à la demande de crédit, il est toujours nécessaire de passer par une simulation crédit hypothécaire. En général, plusieurs opportunités s’offrent aux bénéficiaires d’un crédit hypothécaire. Cependant, il est plus judicieux de bien s’informer et bien étudier les contrats avant de prendre une décision. De plus, certaines conditions ne permettent pas de clôturer le crédit facilement en cas de remboursement anticipé. En bref, il faut prendre le temps de bien examiner tous les avantages que vous pouvez tirer d’un crédit hypothécaire. Comparer les offres vous aidera également de bien choisir la banque à laquelle vous allez faire votre demande de crédit. Dans chaque étape de votre demande de prêt, jusqu’à son obtention, un courtier professionnel saura vous accompagner afin de vous épargner de tous les tracasse liés à ce genre d’opération.